photo
photo

Les participants de FANRPAN en voyage d’étude dans le District de Ngoma

Au troisième jour de colloque de FANRPAN qui se tenait à Kigali, ayant pour thème : Le Renforcement de la Résilience Climatique et de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, ses membres ont fait un petit voyage d’étude, dans le District de Ngoma, d’un trajet de 70 kms de partir de Kigali jusque là.

L’Equipe arrive sur terrain à visiter

Ce petit voyage d’étude visait à jetter un coup d’oeil sur terrain voir l’irrigation faite par l’énergie solaire, servant comme électricité qui tourne le moteur de captage d’eau stagnante des marais, pour arroser les plantes sur une surface de 10 hectares.

L’ingénieur d’irrigation, Damien Niyongabo et Straton, president de la coopérative Jyambere, montrent aux visiteurs, ;là où on pompe l’eau des marais pour arroser les plantes dans le champs

Profet financé par l’USAID-Rwanda, ce système de captage d’eau donne aux agriculteurs de ce milieu rural, l’opportunité de s’occuper de leurs travaux champetres toutes les saisons culturales que compte une année sans interruption, car l’eau est en abondance, avec un réserve d’eau stockée située à quelques 400 mètres du pompage.

Selon Nzabarushimana Evariste, un des membres de la cooperative "Jyambere Muhinzi", de 37 membres, exploitant ce terrain de 10 hectaires, a déclaré que la moisson est saisonière (Trois mois), réiteré que chaque saison, peut toucher une somme de 500 000 Frw, comme revenu de sa moisson.

M. Straton Dusengimana, quand à sa part, est President de la Cooperative "Jyambere Muhinzi", a cimenté que chaque saison, réalise des entrées allant de plus de 600 000 Frw, en provenance de sa moisson.

Champs de Choux planté à la ligne
Les tuyaux qui conduit l’eau pompée à l’arrosage de distance


Comme problèmes rencontrés sur terrain, Straton pointe du doigt au manque de marché de leurs récoltes, qui sont vendus parfois à bas prix, ce qui décourage l’agriculteur qui sue beaucoup pour nourrir sa famile.

Uhagaze Alphonse

ibitekerezo

kwamamaza